BLOG

LE NEWSJACKING

La triste actualité de ces derniers jours (décès de Jean D’Ormesson et de Johnny Hallyday) est l’occasion de vous parler du newsjacking.

Le newsjacking, que l’on pourrait traduire en français par « détournement de nouvelles », consiste à s’appuyer sur l’actualité pour réaliser des contenus (infographies, vidéos, communiqués de presse, articles de blogs,…) pour générer de l’engagement sur les réseaux sociaux.

C’est se démarquer  en intégrant l’actualité dans sa communication.

Les nouvelles et les événements peuvent constituer une ressource inestimable pour votre e-réputation. Une seule condition : être réactif !

 

newsjacking_Life-of-a-news-story
La durée de vie d’une nouvelle. D’où l’importance d’être réactif.

 

Le newsjacking, c’est rebondir sur une actualité extérieure à votre marque/entreprise pour générer du trafic et accroître votre audience.

C’est un véritable levier pour générer du trafic sur les réseaux sociaux, développer votre audience en profitant de l’exploitation médiatique d’un événement et ainsi accaparer un peu de la lumière qui l’inonde.

 Mais attention au bad buzz !

 

BadBuzz-Newsjacking_3-suisses
Le tristement célèbre bad buzz des 3 Suisses suite à l’attentat de Charlie Hebdo

 

 

Quelques exemples d’événements, à utiliser à bon escient (décembre 2017) :

  • Décès de/hommage à Jean d’Ormesson
  • Décès de/hommage à Johnny Hallyday
  • Le Téléthon
  • Sortie du nouveau Star Wars (Star Wars IX : les derniers jedis).
  • La France à un incroyable talent
  • Les matches de la L1
  • Etc…

5 conseils pour votre newsjacking

  1. Optimisez votre veille, suivre l’actualité
  2. Inscrire votre newsjacking dans une stratégie globale de Community Management ou de e-réputation. Il fait choisir le bon événement, au bon moment, sur lequel il faut communiquer de manière ponctuelle.
  3. Vous devez être réactif: un bon newsjacking s’opère dans les minutes qui suivent l’événement dont il s’inspire.
  4. Ne pas aller à l’encontre du bon sens. Réaction et précipitation sont 2 notions très proches. Il ne faut pas rebondir sur n’importe quel événement et n’importe comment.
  5. Détournez une actualité au profit d’un produit ou service qui n’a rien à voir avec.

 

newsjacking-twitter-oasis
Newsjacking d’Oasis lors des crues de Paris.

 

Le newsjacking est aussi un bon moyen d’alimenter un blog. L’algorithme de Google met en avant les blogs qui sont mis-à-jour régulièrement avec des contenus d’actualités et originaux.

Lorsque l’on tien un blog, il n’est pas toujours évident de trouver des sujets au quotidien. Le newsjacking peut donc être un bon moyen de l’alimenter avec des contenus réguliers reliés à l’actualité.

Mais surtout, il faut que votre stratégie soit bien établie et véritablement réfléchie afin d’éviter le bad buzz. Ne foncez pas tête baissée !

 

newsjacking_cannes-monop
Monop’ s’est fait une spécialité du newsjacking avec humour. Ici, avec le Festival de Cannes

 

Encore une fois, faîtes de la veille pour réagir instantanément et intelligemment.

Si vous n’avez pas de temps à consacrer vous-même pour de la veille stratégique, faîtes appel à un Community Manager.

 

En résumé : « Le newsjacking, c’est détourner une nouvelle en y injectant ses idées dans le but de générer visibilité et engagement sur les réseaux sociaux ».

– David Meerman Scott, créateur du terme. –

Conclusion :

Bien exécuté, le newsjacking peut-être un très bon levier, particulièrement puissant, qui permet de s’attirer la sympathie de sa communauté et de générer du trafic et de la visibilité gratuitement.

En cas de bad buzz, voici un guide pour vous aider à y survivre, par Christian Neff de Markentive.

Frédéric Parel, votre Community Manager