BLOG

Soyez un geek connecté grâce à la smartwatch Willfull SW018

Ça y est, je suis un geek connecté : je viens d’acquérir une montre connectée Willful SW018 ! Outil multifonction, la montre connectée fait désormais partie des accessoirs de l’univers geek.  Decouvrez les différentes fonctions de cette smartwatch qui va peut-être devenir aussi indispensable que votre smartphone.

Willfull SW018
La montre connectée Willfull SW018

Qu’est-ce qu’un geek ?

Vous allez peut-être demander:  mais qu’est-ce qu’un geek ? Commençons par voir cela ensemble avent de détailler la montre.

De nos jours, le terme geek n’a plus la connotation péjorative des années 90. Être un geek, c’est être connecté, aimer les nouvelles technologies, les réseaux sociaux. Souvent fan de Star Wars ou de Star Trek, des comics DC ou/Marvel et de leurs univers cinématographiques, le geek est un passionné. Il n’est plus un exclu de la société : certains sont cosplayers, ils vont à différentes convention, ils se sociabilisent. Le geek est également un gamer sur ordinateur ou sur console.

En fait, un geek, c’est un passionné de high-tech, de science-fiction, un technophile, un véritable passionné dans son (ses) domaine(s) de prédilection. C’est un expert en connaissances poussées dans un ou plusieurs domaine(s), et également un créatif.

Geek game pad.
Le geek est un joueur de jeux vidéos.

Qu’est-ce qu’une smartwatch ou montre connectée ?

Une smartwatch est une « montre intelligente », une montre bracelet informatisée avec des fonctionnalités allant du simple affichage de l’heure et du chronométrage et présentant des caractéristiques comparables à un PDA. (Wikipedia).

Une montre connectée possède un écran tactile rond, rectangulaire ou carré. Elle contient des applications Android ou iOS. Elle est connectée à un smartphone via le Bluetooth. Certaines peuvent également incorporer une carte SIM pour être connectées en 4G. Avec la plupart des Smartwatch on peut également passer et recevoir des appels téléphoniques.

La Smartwatch Willfull SW018

Cette montre connectée robuste à l’avantage d’être beaucoup moins onéreuse que celles de grandes marques de smartphone et est compatible avec la plupart des smartphones Android et iOS récents grâce à l‘application FunRun. Idéale pour celles et ceux qui comme moi ont un budget limité. Elle est plutôt complète et possède un écran bien lisible, même en pleine lumière.

Support de cartes inclus.
La montre prend en charge une carte SIM et une carte mémoire SD.

 

Caractéristiques techniques :

  • Connectivité Bluetooth V.4.0
  • Compatibilité Android 4.4 et suivants et iOS 7.0 minimum
  • Écran 1.54 pouces de 240×240 Px, 26 000 couleurs
  • Étanchéité : IP68
  • Podomètre
  • Notifications smartphone
  • Haut parleur et micro intégrés
  • Batterie polymère lithium 350 mAh
  • Temps de charge complète : 2 heures
  • Poids : 64 grammes

Contenu de la boîte : La montre est livrée avec sa batterie, un câble chargeur USB et une protection d’écran supplémentaire (il y en a déjà une sur l’écran).

Cette montre possède un écran tactile protégé par une vitre plastique qui semble tout à fait robuste. Son boîtier est en aluminium, son bracelet est en caoutchouc. Le petit inconvénient de ce bracelet qui n’a pas de fermoir traditionnel, c’est son attache qui au départ est assez dure à fermer mais qui a tendance à se détacher si on l’accroche à quelque chose. Attention donc aux pickpockets car le bracelet est facile à ouvrir !

Selon la norme d’étanchéité IP68, elle est étanche jusqu’à 3 mètres. Mais je ne me prêterais pas au jeu de l’essai. 😉 Toutefois, elle ne craint pas les éclaboussures lorsqu’il pleut ou que l’on se lave les mains. Elle est assez large et un peu épaisse, mais pas désagréable à porter.

L’écran : La lisibilité est très bonne, même en pleine lumière. L’écran est tactile et offre une réactivité très suffisante, toutefois, il lui arrive parfois de « friser ».

En veille, en cliquant légèrement sur le bouton situé à droite du cadran, on à l’affichage de l’heure. En appuyant sur l’écran, on à la possibilité de modifier l’apparence du cadran, avec 3 cadrans au choix.

Les 3 affichages de cadran de la SW018
La Willfull SW018 affiche 3 cadrans au choix.

 

Dans les applications du menu, vous trouverez un podomètre qui enregistre le nombre de pas, affiche les calories brûlées et la distance parcourue, ainsi que la vitesse moyenne. Il y a également un moniteur de sommeil qui calcule le temps passé en sommeil profond et en sommeil léger. Ont retrouve toutes ces données sous forme d’analyses sur l’application FunRun sur son smartphone.

Tracker d'activité/podomètre
Le tracker d’activité la montre connectée.

 

Connectivité Bluetooth :

En connectant la montre en Bluetooth à votre smartphone, vous trouverez différentes fonctionnalités :

  • Recevoir et passer des appels. Par contre, c’est comme si vous utiliser le haut parleur de votre smartphone : tout le monde entend votre correspondant. Et comme il n’y a pas de prise jack sur la smartwatch, vous ne pouvez pas y connecter d’oreillettes filaires.
  • Recevoir des notifications des réseaux sociaux, des SMS et des mails.
  • Déclencher la caméra et l’appareil photo à distance.
  • Retrouver son smartphone en le faisant sonner. Depuis l’application sur le téléphone, vous pouvez faire l’inverse : faire sonner la montre. Très pratique en cas d’égarement de l’un ou l’autre appareil, pour autant qu’ils soient reliés en Bluetooth et pas en silencieux. 😉😊
  • Fonction rappel de sédentarité : pratique si vous faites un travail ou une activité assis. Vous choisissez la fréquence de rappel afin de penser à vous lever et vous étirer un peu…
  • Recevoir et écrire des SMS.
  • Autres fonctions : calculette, enregistreur vocal, répertoire de vos contacts présents sur votre smartphone, calendrier, contrôle et écoute des musiques de votre téléphone, gestionnaire de fichiers, réveil et galerie photos.

Lorsque vous aurez inséré une carte SIM, jumelle à celle de votre smartphone, vous aurez accès à Google, Facebook et Twitter.

Rappel sédentarité Smartwatch
Rappel de sédentarité.

Mon avis :

Une belle montre connectée à prix abordable, facile d’utilisation, pratique, assez complète et de bonne qualité.

L’écran est bien lisible, le podomètre est efficace. L’écran tactile réagit bien. Peut recevoir une carte mémoire micro SD jusqu’à 32Go.

L’autonomie annoncée est de 7 jours, en utilisation intensive comptez 2 à 3 jours.

Willfull SW018
La montre connectée Willfull SW018
Réseaux Sociaux partie intégrante de la communication des entreprises.
BLOG

5 moyens pour développer sa communauté de fans sur les réseaux sociaux

Pour pouvoir développer son business en ligne, il est nécessaire d’avoir un site internet efficace. Actuellement, il faut souvent passer par les réseaux sociaux avant de pouvoir promouvoir une activité ou une société comme il faut. Notez cependant qu’agrandir sa communauté d’internautes n’est pas aussi facile que vous le pensez. Cependant, en suivant les conseils donnés ici, vous verrez que vous augmenterez rapidement le nombre de vos visiteurs.

Réseaux Sociaux partie intégrante de la communication des entreprises.
Réseaux sociaux.

1. Complétez votre profil, pour fidéliser les nouveaux clients

Lorsque vous concevez une page professionnelle sur n’importe quel réseau social, il faut avant tout compléter votre profil. Pour y procéder de la bonne manière, il faudra aussi être minutieux afin que les visiteurs puissent acquérir le maximum d’informations. Tout en tentant de ne pas oublier d’ajouter des visuels à votre présentation car celles-ci rendront votre profil plus attractif et plus vivant.

Notez en plus de cela que plus votre profil sera complet, plus vous fidéliserez les nouveaux clients, qui ne manqueront pas alors de « suivre » votre compte ou de « liker » votre page.

2. Attirez plus de monde grâce à l’interaction

Vous devez comprendre que chaque réseau social répond à un besoin spécifique. L’idéal serait donc d’être présent sur un maximum d’entre eux afin d’optimiser vos chances de gagner des clients et de capter des internautes.

N’oubliez pas que quelqu’un inscrit sur Twitter ne le sera peut-être pas sur Facebook ou un autre réseau social et inversement. De ce fait, vous aurez juste à inviter les membres de votre communauté à vous rejoindre sur vos autres comptes. Pour cela, il suffira de poster des annonces sur vos différentes communautés. Vous pourrez également marquer votre présence sur toutes les plateformes en vous servant de modules existants ou simplement en l’indiquant avec un texte. Grâce à MyTwitterAccount, il est par exemple possible de mettre en évidence les comptes que vous avez sur d’autres sites pour pousser vos visiteurs à vous rejoindre sur ces derniers.

Un dernier conseil, équilibrez bien le temps que vous passez sur chaque réseau social sur lequel vous êtes présent. De cette manière, vous pourrez les promouvoir et avoir plus d’impact sur les internautes.

3. Assurez une bonne gestion de vos contenus

Comme le contenu est essentiel sur les réseaux sociaux, il est vivement conseillé d’en publier régulièrement, mais en respectant quelques règles. Déjà, il faut prendre en compte la fréquence et fixer des plages horaires pour la publication de vos messages. Evitez toutefois d’en poster trop car vos informations pourraient se noyer dans la masse. A ce propos, vous pourrez procéder comme suit :

 

  • Différenciez bien les posts à « partager » et ceux à « publier », car les premiers doivent partager des contenus provenant d’autres comptes. N’oubliez également pas d’ajouter un commentaire en relation avec votre activité.
  • Dans un second temps, faites en sorte que le contenu soit véridique concernant ce que vous proposez. Publiez des contenus se rapportant à votre travail sans pour autant parler directement de votre société. Ajoutez-y également une référence à l’intérêt que vous avez pour les actualités du domaine dans lequel vous évoluez et n’hésitez pas à donner votre avis sur le sujet. En gros, il faut faire en sorte que vos posts soient originaux.
  • Créez un blog pour produire du trafic sur vos réseaux sociaux. Vous aurez ainsi la possibilité de relayer des articles dont l’objectif est de conseiller vos visiteurs. Les articles en question devront juste être concrets, précis et clairs.
  • Un dernier conseil et non des moindres, faites en sorte que les contenus soient à la hauteur de votre titre, pour éviter une désillusion de votre lecteur. Ainsi, la définition d’une ligne éditoriale est de mise. Un système qu’il faudra respecter à chacun de vos publications pour ne pas embrouiller le lecteur.

4. Le multimédia, l’outil à exploiter

Comme tous les réseaux sociaux ont des particularités qui leur sont propres, trouvez l’endroit idéal pour le vôtre ainsi que le format le mieux adapté. Sur Facebook, par exemple, grâce à la fonctionnalité de lecture automatique, les vidéos auront plus d’impact. Par contre, sur Twitter, les simples visuels semblent avoir plus d’effets. C’est également valable pour les réseaux sociaux dédiés à l’image tels qu’Instagram ou Pinterest. Ainsi, en multipliant les lieux de diffusion et les formats, vous optimiserez l’interactivité de vos messages et augmenterez vos chances d’attirer plus de visiteurs.

Le multimédia, outil à exploité.
Des multimédias

5. Des campagnes publicitaires et des jeux-concours, les promotions idéales

Il est désormais possible d’organiser des jeux-concours marketingIl s’agit d’un moyen pour séduire de nouveaux internautes grâce à des campagnes marketings ciblées. N’hésitez pas non plus à faire de la publicité pour développer votre communauté. Et les entreprises, pour leur part, pourront opter pour des campagnes de publicités ciblées payantes sur Twitter ou Facebook si elles le désirent.

Attention cependant, les campagnes doivent être effectuées dans une certaine mesure. De plus, il faudra également déterminer si elles vous permettent d’acquérir un nombre suffisant de visiteurs ou non.

 

Jeux-concours
Jeux concours

 

EBoons Buying Power Booster

 

 

Si vous désirez plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter.

BLOG

COMMENT ANIMER UNE PAGE LINKEDIN ?

Vous allez créer une page d’entreprise sur LinkedIn ou vous en possédez une, mais ne savez pas comment l’animer ? Que publier ?

 Voici quelques conseils et pistes pour animer votre page pro sur LinkedIn.

 

LinkedIn Company Pages

En BtoB, LinkedIn est un média à privilégier, puisque c’est là que les relations professionnelles se produisent.

Vous pourrez également y trouver divers prestataires et partenaires, et même des collaborateurs.

Une fois votre profil créé, vous pourrez y créer et gérer une page pour votre entreprise.

 

DÉFINIR LA LIGNE ÉDITORIALE

Lorsque vous aurez créé votre page LinkedIn , il va falloir définir la ligne éditoriale de votre page.

Quels objectifs pour votre page ?

  • Notoriété et image : Ce que vous faîtes, votre domaine d’expertise, les événements que vous organiser ou auxquels vous participez.
  • Fidélisation ou conquête : Partagez du contenu à valeur ajoutée de manière à ce que vos clients continuent de penser à vous pour de futures missions et pour qu’ils vous recommandent à leurs contacts. Cela sert également à démontrer votre savoir-faire et peut servir “d’appât” pour obtenir les coordonnées d’un prospect.

Il faut bien entendu commencer par la notoriété et l’image de marque. Pour cela, définissez :

  • Quelles sont vos cibles prioritaires ? A qui vos publications vont s’adresser ?
  • De quoi allez-vous parler ? Quels sont les champs d’expertises et les sujets que vous allez aborder ? Votre contenu doit intéresser votre cible.
  • Quelles sont les rubriques ?
  • Quelles sont vos sources de contenu ? Ne partagez pas que du contenu que vous avez créer.

Ligne éditoriale de page LinkedIn

 

DIFFÉRENTS TYPES DE CONTENUS

Publiez différends types de contenus sur votre page afin de la rendre attractive.

  • Brand content (contenu de marque).
  • Contenu de curation (sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné.).
  • User General Content (Contenu produit par des tiers, mais directement liés à vos services ou produits). Ex : des phots de l’un de vos événements prisent par un tiers.

Audience LinkedIn

 

RECRUTER DES ABONNES ET PROMOUVOIR VOS PUBLICATIONS

  • Commencez par solliciter vos clients, la conquête de nouveaux abonnés se fera par ricochet. Vos clients seront entre temps devenus des ambassadeurs de votre marque.
  • Mettez des call-to-action sur votre site internet, en signature de mail, dans vos newsletters… sur tous les points de contact avec vos clients.
  • Réagissez à partir de votre compte personnel aux publications de la page de votre entreprise et incitez vos collaborateurs à en faire autant. Faites de votre page un point central de diffusion de vos actualités.
  • Faites des publicités payantes sur LinkedIn.

 

 

Page d'entreprise sur LinkedIn.

 

Si vous mettez en application mes conseils, vous devrez faire décoller votre page LinkedIn.

Je vais de ce pas mettre cela en pratique sur ma propre page pro.

Et vous, comment animez-vous votre page LinkedIn ? Avez-vous d’autres astuces ou conseils ?

Et si mes conseils ont fonctionné, faîtes le moi savoir.

Bien sûr, si vous avez aimez cet article, n’oubliez pas de le liker, commenter, et surtout, partagez-le ! Merci

Frédéric Parel

BLOG

LES 10 ETAPES INDISPENSABLES POUR UNE PUBLICITE FACEBOOK QUI RAPPORTE (Infographie)

 Vous avez déjà créer des Facebook ads mais sans grands retours sur investissement (ROI) ?  Pas de panique, si vous suivez à la lettre ses 10 étapes, vous aurez enfin de publicités Facebook qui rapportent.

Facebook Ads-Like

Voici donc 10 étapes à suivre pour une pub Facebook qui rapporte.

 

  1. Posez une question dont la réponse est oui et qui cible votre audience.

Cette première étape vous permettra d’attirer l’attention des personnes que vous voulez cibler.

  1. Posez une ou deux phrases de connexion pour créer un lien solide avec vos prospects.

Ex : J’ai galéré des mois à trouver la publicité idéale sur Facebook. J’ai même perdu plusieurs centaines d’€uros.

  1. Ajoutez un élément de temps : «Cette semaine seulement/jusqu’au XXX,…) pour provoquer une sensation d’urgence.
  1. Décrivez votre cadeau, et incluez le nom de votre cadeau : Cette semaine, j’ai décidé de vous partager mes techniques publicitaires… intitulé …
  1. Utilisez une phrase impérative pour faire votre appel à l’action.
  1. Mettez un lien vers votre site avec une URL raccourcie, du type Bit.ly. Plus l’URL est courte, plus vous avez de chance que la personne intéressée clique dessus.
  1. Pensez à un visuel qui s’adapte parfaitement à l’esprit Facebook. Aérez votre texte et introduisez-y des émojis. Le texte doit être court, respectez la règle des 20% de texte de Facebook pour ses publicités.
  1. Insérez une image qui raconte une histoire, qui est inspirante et bien sûr, qui attire le regard.   Jouez sur l’émotion : rire, choc, surprise, colère…
  1. Sous l’image de votre annonce, mettez un titre : nom du cadeau, sa nature et le bénéfice qu’il apporte.
  1. Le sous-titre qui décrira votre cadeau gratuit doit être incomplet et se terminer par : … Tout simplement pour attirer la curiosité des lecteurs afin de leur donner envie d’en savoir plus, pour qu’ils cliquent plus.

 

Conseils supplémentaires :

Il faut que votre offre apporte de la valeur à votre prospect : réduction, offre spéciale, un e-book gratuit à télécharger…

Utilisez des couleurs vives, des formes simples, tout doit être lisible, même en tout petit.

 

Infographie - 10 conseils pour une pub facebook
Infographie : 10 conseils pour une pub Facebook qui rapporte.

 

Lancez-vous !

Et vous, avez-vous d’autres astuces ? N’hésitez pas à commenter.

Si vous avez aimé cet article, un petit j’aime, et partagez. Merci !

 

Frédéric Parel, Community Manager.

BLOG

LE NEWSJACKING

La triste actualité de ces derniers jours (décès de Jean D’Ormesson et de Johnny Hallyday) est l’occasion de vous parler du newsjacking.

Le newsjacking, que l’on pourrait traduire en français par « détournement de nouvelles », consiste à s’appuyer sur l’actualité pour réaliser des contenus (infographies, vidéos, communiqués de presse, articles de blogs,…) pour générer de l’engagement sur les réseaux sociaux.

C’est se démarquer  en intégrant l’actualité dans sa communication.

Les nouvelles et les événements peuvent constituer une ressource inestimable pour votre e-réputation. Une seule condition : être réactif !

 

newsjacking_Life-of-a-news-story
La durée de vie d’une nouvelle. D’où l’importance d’être réactif.

 

Le newsjacking, c’est rebondir sur une actualité extérieure à votre marque/entreprise pour générer du trafic et accroître votre audience.

C’est un véritable levier pour générer du trafic sur les réseaux sociaux, développer votre audience en profitant de l’exploitation médiatique d’un événement et ainsi accaparer un peu de la lumière qui l’inonde.

 Mais attention au bad buzz !

 

BadBuzz-Newsjacking_3-suisses
Le tristement célèbre bad buzz des 3 Suisses suite à l’attentat de Charlie Hebdo

 

 

Quelques exemples d’événements, à utiliser à bon escient (décembre 2017) :

  • Décès de/hommage à Jean d’Ormesson
  • Décès de/hommage à Johnny Hallyday
  • Le Téléthon
  • Sortie du nouveau Star Wars (Star Wars IX : les derniers jedis).
  • La France à un incroyable talent
  • Les matches de la L1
  • Etc…

5 conseils pour votre newsjacking

  1. Optimisez votre veille, suivre l’actualité
  2. Inscrire votre newsjacking dans une stratégie globale de Community Management ou de e-réputation. Il fait choisir le bon événement, au bon moment, sur lequel il faut communiquer de manière ponctuelle.
  3. Vous devez être réactif: un bon newsjacking s’opère dans les minutes qui suivent l’événement dont il s’inspire.
  4. Ne pas aller à l’encontre du bon sens. Réaction et précipitation sont 2 notions très proches. Il ne faut pas rebondir sur n’importe quel événement et n’importe comment.
  5. Détournez une actualité au profit d’un produit ou service qui n’a rien à voir avec.

 

newsjacking-twitter-oasis
Newsjacking d’Oasis lors des crues de Paris.

 

Le newsjacking est aussi un bon moyen d’alimenter un blog. L’algorithme de Google met en avant les blogs qui sont mis-à-jour régulièrement avec des contenus d’actualités et originaux.

Lorsque l’on tien un blog, il n’est pas toujours évident de trouver des sujets au quotidien. Le newsjacking peut donc être un bon moyen de l’alimenter avec des contenus réguliers reliés à l’actualité.

Mais surtout, il faut que votre stratégie soit bien établie et véritablement réfléchie afin d’éviter le bad buzz. Ne foncez pas tête baissée !

 

newsjacking_cannes-monop
Monop’ s’est fait une spécialité du newsjacking avec humour. Ici, avec le Festival de Cannes

 

Encore une fois, faîtes de la veille pour réagir instantanément et intelligemment.

Si vous n’avez pas de temps à consacrer vous-même pour de la veille stratégique, faîtes appel à un Community Manager.

 

En résumé : « Le newsjacking, c’est détourner une nouvelle en y injectant ses idées dans le but de générer visibilité et engagement sur les réseaux sociaux ».

– David Meerman Scott, créateur du terme. –

Conclusion :

Bien exécuté, le newsjacking peut-être un très bon levier, particulièrement puissant, qui permet de s’attirer la sympathie de sa communauté et de générer du trafic et de la visibilité gratuitement.

En cas de bad buzz, voici un guide pour vous aider à y survivre, par Christian Neff de Markentive.

Frédéric Parel, votre Community Manager